Lors de son lancement, le contrat de Free stipulait qu’il devait proposer des offres attractives aux MVNO, plus connu sous le nom d’opérateurs mobiles virtuels. À cet effet, le quatrième opérateur a partagé les tarifs de location de son réseau qui n’ont pas vraiment plu aux MVNO.

Alternative mobile, le groupe qui rassemble les opérateurs virtuels a gentiment qualifié ces prix de pure arnaque puisque les appels et les SMS proposés aux MVNO sont nettement plus chers que les tarifs proposés par Free à ses clients.

A noter que le prix d’un SMS dans un forfait Free ne coute que 1 centime à ses clients alors que le même SMS est taxé 4,35 centimes aux MVNO. Alternative mobile a été choquée par l’initiative et avance que Free Mobile veut anéantir de manière directe les MVNO. Rappelons aussi que les MVNO comptent plus de 7,4 millions de clients et ont une place majeure dans le paysage téléphonique français. L’Arcep  quant à lui n’a pas encore émis son avis sur la question.