Le service est conditionné à une utilisation non abusive, « en bon père de famille ».

En soit cet article veut tout et rien dire à la fois, dans le sens ou rien n’explique ce que cela veut dire exactement une utilisation en « bon père de famille », est ce qu’il faudra voir là une façon pour Free de limiter certains services dites illimités (comme par exemple le nombre de personnes appelées par mois, le nombre de sms envoyés dans le mois etc…) comme le faisaient déjà les autres operateurs qui eux limitaient les appels vers 199 destinataires ?

Pour le moment, l’UFC Que Choisir a envoyé un mail à Free afin de leur demander de clarifier les choses en modifiant les CGA, en cas de refus l’Union Fédérale des Consommateurs Que choisir pourrait saisir la justice.