Free ne cesse de montrer des lacunes dans ses services et apparemment ce ne sont pas seulement les abonnées aux offres téléphoniques qui en pâtissent, mais aussi les abonnés Freebox. Un virus cheval de Troie se serait incrusté dans leur structure.

Baptisé Carberp, ce virus qui s’était déjà attaqué au secteur de la finance en 2010 s’attaque désormais aux navigateurs web et aux clients du fournisseur d’accès Free (mais pas seulement, car il agit aussi sur certains comptes facebook), la Freebox mais aussi et surtout aux coordonnées bancaires des utilisateurs.

Le virus agit très rapidement et redirige les clients sur un faux formulaire d’accès ressemblant à la page officielle à chaque connexion au site de Free. Il notifie ensuite que le compte a soumis un prélèvement automatique et que l’utilisateur doit à nouveau entrer ses coordonnées bancaires pour régler le problème.

box

C’est de cette manière que les hackers soutirent de l’argent facilement aux utilisateurs et aux détendeurs de comptes Free. Au fil du temps, les hackers ont amélioré leur pratique, car au lieu d’attaquer de front les banques, ils ciblent maintenant l’internaute qui est parfois très crédule et ne pense pas trop à se protéger. Il est toutefois possible de repérer ce genre d’arnaque et de les éviter en restant attentif aux fautes d’orthographe et aux accents, car les pirates n’y accordent pas souvent une attention retenue.