Depuis plusieurs jours, Free mobile se trouve en plein centre des polémiques, les concurrents directs du quatrième opérateur ont remis en question l’allumage de son réseau, les retards de la livraison de sa carte sim, ils ont aussi évoqué le non-respect de  couverture de la population de celui-ci et l’indisponibilité de son service client.

Xavier Niels a riposté en avançant que l’Arcep a déjà constaté que Free respectait bien sa part des choses en couvrant 27 % de la population. Il a aussi ajouté que Free Mobile continuait à déployer ses antennes relais dans toute la France, ce pour améliorer le réseau.

Il est inutile de rappeler que peu de temps après le lancement du réseau de Free, les syndicats CFE-CGC et UNSA des opérateurs télécoms mobiles adverses ont fait appel à l’Arcep. Ceux, afin de pousser Free Mobile a déployé un réseau 3G dans les conditions qui lui a été imposé. Pour bien faire, l’Arcep a demandé à Free d’actualiser les informations concernant l’état de son réseau et de leur fournir la liste des sites déjà installés et des sites qui sont bien activés ainsi que la liste de ses stations de réseau éteint.

Enfin, il convient de rappeler que Free a passé un contrat d’itinérance avec Orange ce qui lui permet de bénéficier du réseau de ce dernier, l’Arcep n’a pas voulu entrer dans le sujet prétextant que cela relevait seulement des relations contractuelles qui existe entre les deux opérateurs.