Les offres que propose le quatrième opérateur ne supposent aucune limitation sur les appels illimités. Ce point lui donne une avance certaine sur ses concurrents qui eux, fixent un plafond tant sur la durée des appels et des correspondants par mois.

Ceci a été fait pour que les consommateurs ne fassent pas un excès de leur abonnement. Quant au réseau, il faut savoir que Free dépend encore en grande partie du réseau d’Orange, ce qui le place dans une situation peu pratique.

Le PDG de Free a souligné récemment que Free était en train de créer son propre réseau, mais pour mailler convenablement tout le pays, il faudra que les consommateurs patientent encore pendant un temps. Pour l’instant, Free ne recouvre que 30 % de la population, un pourcentage assez bas au vu de ses concurrents. De plus, Free ne couvre pas certaines zones donc, inexorablement, la communication basculera vers le réseau d’Orange. Le patron de Free a bien insisté sur le fait que malgré le fait que Free est encore lié à Orange, aucune limitation de débit ne sera tolérée.