L’Ofcom (une autorité régulatrice des télécommunications au Royaume-Uni) a réalisé une étude qui montre que la France comptait parmi les pays de l’Occident à pratiquer des tarifs moins chers en matière de la téléphonie mobile et ceci bien avant la venue de Free mobile dans le paysage téléphonique français.

Publiée en décembre 2011, cette étude a été portée sur neuf types de consommateurs et sur leur utilisation des mobiles et des services proposés. Les prix de ces services ont par la suite comparés à l’Italie, la Grande-Bretagne, les États-Unis, la France et l’Espagne.

Au final, l’étude a démontré que le Royaume-Uni détient les prix les moins chers, suivi de près par la France et l’Allemagne. Les tarifs des appels et des SMS ont été prix comme bases du comparatif. La France et l’Allemagne se battent en termes de tarifs des petits consommateurs. Par ailleurs, il est clair que les tarifs pratiqués en France ont déjà montrées une baisse de 15 % entre juillet 2010 et juillet 2011 bien avant l’arrivée de Free sur le marché de la téléphonie.